Maniatux's Blog

Welcome to the internet

Windows

Retour sur le Lumia 735

Rédigé par Xavier - - 1 commentaire

Depuis que mon Nexus 4 est cassé j'utilise un Nokia Lumia 735 que je trouve de plus en plus sympathique. Ce qui m'a tout d'abord surpris c'est son poids, il est beaucoup plus léger que le Nexus tout en conservant la même taille d'écran (4,7"). J'apprécie également la forme et les dimensions : carré (mais pas trop) et plat.

Côté hardware, il faut avouer qu'il y a du bon et du mauvais. Le CPU (Snapdragon 400), la RAM (1Go) et le stockage (8Go) sont plutôt modestes en revanche l'écran (4,7", HD, excellent rendu des noirs), l'appareil photo et la batterie sont intéressants. Le support de la 4G+ est présent. NFC et le chargement sans fil sont des gadgets mais c'est toujours ça de pris. Enfin, deux points qui paraissaient normaux il y a quelques années mais qui ont tendance à devenir de plus en plus rares : la batterie est amovible et on peut ajouter une carte SD.

Côté software on a là du Windows Phone 8.1, un système que je ne connaissais pas du tout car j'étais habitué à Android. En soi il n'est pas mauvais, au contraire je trouve le système de tuiles vraiment génial car elles servent à la fois de raccourci mais aussi de widget redimensionnables et déplaçables à volonté. Le tout est très réactif et fluide. L'écran de verrouillage peut afficher l'image du jour Bing,et je les trouve vraiment sympathiques.

Le point noir de Windows Phone est bien entendu le magasin d'applications tierces. Quand on vient d'Android c'est très difficile car beaucoup de choses manquent. Pas de Firefox par exemple, les deux seuls navigateurs sont IE (intégré) ou Opera Mini (à installer). J'en suis resté à IE pour le moment qui, à part sa fonction de recherche et l'impossibilité d'ouvrir les onglets en arrière-plan, est plutôt bon. Sous Android je venais de découvrir l'application Waze, vraiment très intéressante, et il existe une version sur Windows Phone malheureusement elle n'est plus maintenue depuis 1 an et est complètement buguée à la limite de l'utilisable.

Pour finir, voici quelque chose d'extrêmement intéressant : sous Windows Phone, il est possible de désinstaller les applications préinstallées par le constructeur telles que Facebook ou Twitter. Et ça, c'est juste énorme quand on vient d'Android et qu'on subit des applications que l'on ne veut pas.

Je suis impatient de voir ce que donnera WP 10 sur cet appareil et j'espère que de nouvelles applications arriveront dans le Store.

OC de la GTX670 (avec Guru II)

Rédigé par Xavier - - Aucun commentaire

La GTX670 était une très bonne carte graphique à l'époque de sa sortie, et l'est encore en 2015 pour la majorité des jeux. Mais certains sont plus gourmands que d'autres, comme Dragon Age Inquisition, et pour grappiller quelques images par seconde j'ai installé OC Guru II, l'utilitaire d'overclocking de Gigabyte.

En bref voici les réglages maximum dans mon cas :

  • Fréquence GPU: +280 Mhz
  • Fréquence VRAM: +580 Mhz
  • vCore: +0,1625v

Le menu démarrer de Windows 10 est-il trompeur ?

Rédigé par Xavier - - 4 commentaires

L'une des "nouveautés" importante de Windows 10, c'est le retour du menu démarrer. En effet dans Windows 8 son absence a fait hurler beaucoup d'utilisateurs et cela créé des problèmes en utilisation entreprise + multi-utilisateurs. En effet le fait d'installer un logiciel créé des lanceurs sur le startscreen en cours, mais pas celui des autres utilisateurs. Cas typique : en entreprise vous utilisez votre compte administrateur pour préparer un ordinateur avec des logiciels tels que Office. Mais lorsque l'utilisateur ouvre sa propre session il n'a alors plus aucun lanceur et il faut donc passer sur sa machine pour lui en créer en allant chercher dans C:\Program Files (x86)\. Multipliez cette manipulation par le nombre d'ordinateurs à préparer et vous verrez que le temps total nécessaire est juste hallucinant. Soit Microsoft veut relancer les embauches dans le secteur IT, soit ils ont pensé Windows 8 pour une utilisation mono-utilisateur + cloud...

En voyant des captures d'écran du menu démarrer de Windows 10 je me suis demandé s'il ne s'agissait pas simplement d'un Startscreen déguisé en menu démarrer. J'ai donc décidé de jeter un oeil à cela.

Windows 10 est disponible en préversion et téléchargeable par tous, comme le dit Korben. VirtualBox peut faire tourner Windows 10, mais je recommande plutôt VMware car les vmtools permettent d'adapter la résolution d'affichage de manière correcte (alors que sur vbox les guest utils refusent catégoriquement de s'installer).

Cela a bien l'air d'un menu démarrer, mais au premier coup d’œil on peut déjà déplorer l'absence de l'élément "Panneau de Configuration" que Microsoft semble vouloir évincer car l'utilisateur devrait déléguer tout cela au cloud. Heureusement on le retrouve en faisant un clic droit > Control Pannel sur le bouton Windows en bas à gauche. On le retrouve aussi dans All Apps > Windows System > Control Pannel. Jetons un oeil aux autres éléments de "All Apps" (tous les programmes) pour voir si on y retrouve la même chose qu'avant.

J'ai installé Firefox et Pidgin sur Windows 10. Normalement cela aurait du créer deux dossiers dans le menu démarrer > tous les programmes que l'on voit sur la capture d'écran ci-dessus. Or ce n'est pas le cas. Par contre il y a un lanceur Pidgin et un lanceur Firefox. Si je change de session utilisateur et retourne dans le menu démarrer, Pidgin et Firefox y sont toujours, c'est très bien.

Tu t'en sort bien Windows 10, j'ai failli t'accuser d'user de tromperie pour amadouer les gens fâchés avec Windows 8, mais tu as bien joué le jeu, le menu démarrer est un bon compromis entre le Startscreen voulu par Microsoft et le menu archaïque tant aimé par les utilisateurs surtout en entreprise.

Si Windows 10 peut corriger d'autres points qui fâchent, notamment la lenteur excessive d'installation des mises à jour (jusqu'à 5 heures pour passer de Windows 8 à Windows 8.1), il peut alors être une bonne surprise et être un digne successeur de Windows 7.

Classé dans : Windows - Mots clés : aucun

VirtualBox : P2V

Rédigé par Xavier - - 2 commentaires

Un P2V (Physical to Virtual) est une opération qui consiste à transférer le système d'exploitation d'un ordinateur physique vers une machine virtuelle. C'est très pratique lorsque le hardware est défaillant ou sous-dimensionné et que vous souhaitez redonner un peu de patate à un serveur ou un poste de travail. Dans mon cas il s'agit d'un poste sous Windows XP que je souhaite virtualiser afin de l'utiliser sur une autre machine plus récente équipée de Windows 7. Voici la procédure.

Etape 1 : Génération du fichier VHD

Téléchargez l'utilitaire Disk2vhd sur la machine cible et exécutez-le en administrateur. Pensez à stopper l'antivirus et tous les services pouvant ralentir l'opération. Sélectionnez votre disque C:\ puis décochez la case "Use VhdX" (VirtualBox supporte mal) et sélectionnez l'emplacement du fichier cible (qui peut très bien être en local).

Exécutez l'opération, et patientez. Pour information, 40GB de vhd prennent à peu près 1 heure. Lorsque le fichier est complète généré, transferez-le sur votre machine qui va exécuter VirtualBox. Privilégiez un réseau 1000Mbps sinon cela risque d'être long (quasiment 1h20 pour mon fichier vhd de 40GB!).

Etape 2 : Création de la VM

Sur la machine qui exécute VirtualBox cliquez sur le bouton pour créer une nouvelle VM. Donnez-lui un nom, sélectionnez le type d'OS adapté dans la liste, allouez de la RAM (2GB pour XP 32 bits est suffisant) et sélectionnez "Utiliser un fichier de disque dur virtuel existant" et allez chercher votre fichier vhd. Pour finir, cliquez sur "créer".

Etape 3 : Configuration

Pour ma machine virtuelle en Windows XP j'ai du activer IO-APIC et PAE/NX. Pour cela sélectionnez votre VM puis cliquez sur "Configuration". IOi-APIC se situe dans la catégorie "Système" puis onglet "Carte mère". PAE/NX se situe dans l'onglet "Processeur".

Exécuter la VM

Plus qu'à cliquer sur le bouton "Démarrer" ! Attention si votre Windows XP était enregistré sur un domaine, pensez à le renommer pour éviter les conflits sur l'A.D.

Windows 8

Rédigé par Xavier - - 5 commentaires

PCInpact titre son article "Windows 8, échec et mat ?". Pour les gens non familiers avec l'univers de Microsoft vous obtenez le même niveau de troll en remplaçant "Windows 8" par "Gnome Shell". Les raisons du rejet sont les mêmes : changements radicaux par rapport à la version précédente et choix ergonomiques imposés à l'utilisateur (retrais volontaire de pas mal de fonctions).

L'article déclare que Windows 8 n'a pas su relancer le marché des PC. A mon sens le but de Windows 8 n'était pas de relancer le marché du PC, mais de jouer un double jeu PC / Tablettes. Avoir la même interface sur toutes les plateformes, et les mêmes applications si on passe par le market. En soit ce n'est pas idiot, mais retirer des éléments comme le menu démarrer était un choix risqué.

J'ai utilisé Windows 8 pendant trois mois au travail, car je souhaitais me faire ma propre idée sur l'efficacité des outils en entreprise. La disparition du menu démarrer ne m'a pas trop perturbé, je l'ai toujours trouvé trop bordélique. Sur 8 le lancement des applications se fait en appuyant sur la touche Windows puis en tapant les premières lettres du nom. Les habitués de Gnome-Do, Synapse, ALT-F2 sur KDE, Unity, Gnome-Shell retrouveront facilement leurs marques. Les applications présentes en "tuiles" (provenant du market) sont absolument inutiles, la plupart du temps on ne lance que le bureau ou des applications standard depuis le start screen.

La présence du market me semble inappropriée dans une version PRO de Windows. En effet l'utilisateur peut installer les applications même s'il n'est pas administrateur. De quoi casser les stratégies de sécurité du domaine et potentiellement semer la pagaille sur le réseau (que se passe-t-il si un utilisateur décide d'installer un client bittorrent et télécharger à fond ?).

Sous le capot les changements sont bien moindres par rapport à Windows 7. Les outils d'administration sont toujours là et les pilotes sont majoritairement compatibles. Par exemple notre serveur d'impression ne fournit que les pilotes XP & 7, mais j'ai pu m'y connecter sans problèmes. C'est la même chose pour les applications utilisées. Par contre, le client SCCM 2007 ne semble pas fonctionner.

Sur l'ordinateur que j'utilise (un Fujistu Lifebook e752) j'ai pu tester l'UEFI avec Secure Boot, par contre impossible de voir la puce TPM sur Windows et activer le chiffrement du disque. Cela me semble étrange, car si Secure Boot marche alors la puce TPM est bien là et reconnue. Mystère.

Ce qui m'a fait finalement downgrader en Windows 7 c'est une migration de domaine manquée et la volonté de repartir sur un environnement propre.

Mon expérience de Windows 8 n'est pas si mauvaise, après quelques heures d'utilisation on s'habitue et on peut retrouver la même productivité qu'avec Windows 7. A mon sens la marche à franchir est bien moins importante que Gnome 2 / Gnome 3. Si les ventes de PC chutent vraiment je pense qu'il faut chercher d'autres raisons.

Classé dans : Windows - Mots clés : aucun