Maniatux's Blog

Welcome to the internet

Hardware

Retour sur le Lumia 735

Rédigé par Xavier - - 1 commentaire

Depuis que mon Nexus 4 est cassé j'utilise un Nokia Lumia 735 que je trouve de plus en plus sympathique. Ce qui m'a tout d'abord surpris c'est son poids, il est beaucoup plus léger que le Nexus tout en conservant la même taille d'écran (4,7"). J'apprécie également la forme et les dimensions : carré (mais pas trop) et plat.

Côté hardware, il faut avouer qu'il y a du bon et du mauvais. Le CPU (Snapdragon 400), la RAM (1Go) et le stockage (8Go) sont plutôt modestes en revanche l'écran (4,7", HD, excellent rendu des noirs), l'appareil photo et la batterie sont intéressants. Le support de la 4G+ est présent. NFC et le chargement sans fil sont des gadgets mais c'est toujours ça de pris. Enfin, deux points qui paraissaient normaux il y a quelques années mais qui ont tendance à devenir de plus en plus rares : la batterie est amovible et on peut ajouter une carte SD.

Côté software on a là du Windows Phone 8.1, un système que je ne connaissais pas du tout car j'étais habitué à Android. En soi il n'est pas mauvais, au contraire je trouve le système de tuiles vraiment génial car elles servent à la fois de raccourci mais aussi de widget redimensionnables et déplaçables à volonté. Le tout est très réactif et fluide. L'écran de verrouillage peut afficher l'image du jour Bing,et je les trouve vraiment sympathiques.

Le point noir de Windows Phone est bien entendu le magasin d'applications tierces. Quand on vient d'Android c'est très difficile car beaucoup de choses manquent. Pas de Firefox par exemple, les deux seuls navigateurs sont IE (intégré) ou Opera Mini (à installer). J'en suis resté à IE pour le moment qui, à part sa fonction de recherche et l'impossibilité d'ouvrir les onglets en arrière-plan, est plutôt bon. Sous Android je venais de découvrir l'application Waze, vraiment très intéressante, et il existe une version sur Windows Phone malheureusement elle n'est plus maintenue depuis 1 an et est complètement buguée à la limite de l'utilisable.

Pour finir, voici quelque chose d'extrêmement intéressant : sous Windows Phone, il est possible de désinstaller les applications préinstallées par le constructeur telles que Facebook ou Twitter. Et ça, c'est juste énorme quand on vient d'Android et qu'on subit des applications que l'on ne veut pas.

Je suis impatient de voir ce que donnera WP 10 sur cet appareil et j'espère que de nouvelles applications arriveront dans le Store.

OC de la GTX670 (avec Guru II)

Rédigé par Xavier - - Aucun commentaire

La GTX670 était une très bonne carte graphique à l'époque de sa sortie, et l'est encore en 2015 pour la majorité des jeux. Mais certains sont plus gourmands que d'autres, comme Dragon Age Inquisition, et pour grappiller quelques images par seconde j'ai installé OC Guru II, l'utilitaire d'overclocking de Gigabyte.

En bref voici les réglages maximum dans mon cas :

  • Fréquence GPU: +280 Mhz
  • Fréquence VRAM: +580 Mhz
  • vCore: +0,1625v

Manjaro et Nvidia Optimus

Rédigé par Xavier - - 4 commentaires

J'ai eu l'occasion de bidouiller un ordinateur portable DELL fonctionnant avec un hardware Intel + Nvidia Optimus. Le principe est intéressant sur papier, c'est l'APU Intel qui est relié physiquement à l'écran ainsi qu'aux connecteurs, et il est capable de déléguer les calculs de rendu au GPU Nvidia lorsque nécessaire. Bien sûr en pratique cela ne fonctionne pas très bien sur Linux, à cause des pilotes Nvidia non libres et du vieillissant Xorg pas vraiment prévu pour fonctionner comme ça.

Cependant des courageux ont développé des outils comme bumblebee pour gérer la cohabitation Intel / Nvidia sur Linux. Manjaro va plus loin encore plus loin puisqu'un outil graphique facilitant la mise en place est disponible. De plus, si vous démarrez un LiveCD / LiveUSB, une option est disponible dès le boot pour activer les pilotes propriétaires (Optimus est pris en charge).

Cependant je ne sais pas si cela fonctionne correctement. Selon les applications utilisées, l'APU Intel sera parfois plus performant que le GPU Nvidia. Par exemple Stellarium est beaucoup plus rapide sur Intel que Nvidia, alors que pour Minecraft c'est l'inverse. Au moins, par défaut, c'est l'Intel qui fonctionne et la Nvidia semble désactivée puisque l'autonomie batterie est excellente.

$ java -jar Minecraft.jar # 30FPS avec Intel
$ optirun java -jar Minecraft.jar # 70FPS avec Nvidia GT720M

Si la solution semble fonctionner correctement et surtout ne pas pénaliser l'autonomie batterie, ce n'est pas encore parfait. Les technologies "hybrides" graphiques sont à éviter si vous utilisez autre chose que Windows. Le mieux reste de choisir du 100% Intel.

Tablette tactile + ubuntu

Rédigé par Xavier - - 13 commentaires

J'ai actuellement entre les mains une tablette Samsung ATIV7. Elle fonctionne sous une plateforme Intel Core i5 et est équipée de Windows 8. Avec son clavier dockable c'est donc plus un PC qui se fait passer pour une tablette, mais c'est assez réussi. Windows 8 est plutôt bien adapté à un usage tactile, mais pour savoir si cela est la même chose avec Linux, j'ai démarré Ubuntu 14.04 en LiveUSB dessus et je vais livrer rapidement mes impressions.

Ubuntu propose un clavier visuel ce qui est bien pratique pour pouvoir frapper son texte directement sur l'écran, sans devoir utiliser le dock. Il faut tout de même prendre le soin de le paramétrer, ainsi je lui demande de se montrer automatiquement quand je sélectionne une zone de texte, mais aussi de se placer en bas de l'écran et non en position libre ce qui est plutôt gênant. Voilà ce que ça donne :

C'est plutôt bien fait, sauf dans le menu de lancement Unity où là le clavier ne se montre pas. Pas de panique, le clavier est en fait rangé dans la zone de notification à côté de l'heure et on peut alors le déplier à la main. L'écran tactile répond bien et la localisation des points est très précis.

Concernant l'affichage on remarque rapidement un problème : c'est ridiculement petit. En effet on dispose d'un écran 11 pouces mais avec une résolution de 1920x1080. Donc c'est très fin. Windows 8 adapte automatiquement son DPI, et même si le système est perfectible, il a le mérite d'exister. Ubuntu en revanche ne le fait pas. Il faut aller dans l'outil de configuration de l'affichage et passer à 1,5 ou plus la taille des éléments. Voilà, beaucoup mieux !

Les boutons de volume situés sur le côté sont bien reconnus, ce qui est un bon point. Pas de gestion de la luminosité malheureusement, que ce soit en automatique ou avec les touches raccourcis. Le bouton de verrouillage ne permet pas de mettre en veille rapidement la tablette non plus. Cela n'est pas particulièrement bloquant car j'avais l'habitude de laisser la luminosité à fond et pestais même contre le réglage automatique toujours trop sombre.

Avec Ubuntu on a quelques défauts, mais globalement la tablette est utilisable. L'affichage est bon, l'écran tactile est supporté, le wifi, un clavier visuel, et un bon réglage de taille des éléments. L'environnement Unity est à mon sens un excellent compromis Desktop / Tablette.

Point hardware 2014

Rédigé par Xavier - - 1 commentaire

J'écris cet article après avoir pompé l'idée à Cyrille Borne, sans aucune forme de pitié. Voilà un petit bilan matériel aout 2014 :

  • Mon ordinateur portable, un Asus B43E, tourne actuellement sur Manjaro (cuvée Xfce). Xfce c'est bien, mangez-en, probablement le meilleur rapport fonctionnalités/performances. J'ai upgradé ce portable avec un SSD de 128GB, la différence est flagrante.
  • Mon PC de bureau, qui me sert à jouer, est une machine assemblée par mes propres soins en 2009 composé de : Core i7, 8GB de ram, carte son Asus Xonar (upgrade 2011), GTX670 (upgrade 2012), SSD 250GB (upgrade 2012), le tout fonctionnant sous Windows 7 x64. A cela s'ajoutent un clavier Corsair et une souris RAT7 assez classes.
  • Un tablette Toshiba Folio 100 que j'ai récupéré en 2012 et sur laquelle je n'ai jamais trouvé d'image Android parfaitement stable, avec en vrac les bugs suivants : la tablette ne se rallume plus si on la laisse se mettre en veille, parfois le wifi se barre et il faut la redémarrer 4 fois pour le retrouver, parfois le son ne marche plus. J'essaie actuellement d'installer ArchLinux ARM, ainsi que Fedora ARM, mais ce n'est pas gagné. Comme je le disais dans cet article, je me bagarre avec tegra et la version trop récente de Xorg sur Arch.
  • Mon smartphone Nexus 4 que j'adore, il est parfait, je n'ai jamais eu besoin de le rooter car le système est propre, il n'y a pas de surcouche constructeur, et les mises à jour sont suivies.
  • Mon ancien serveur fonctionnant avec un AMD Geode à 500Mhz est au placard, parce que les bonnes blagues ont une fin. Je le réutiliserai un jour si j'ai besoin d'un routeur sous pfsense ou OpenBSD, car sa faible consommation en fait une plateforme idéale.
  • Mon serveur actuel est une plateforme Intel en mini-ITX, Atom monocoeur + hyperthreading, 1GB de ram et un disque de 320GB. Il tourne sous FreeBSD, avec des jails en FreeBSD ou en Debian kFreeBSD. La jail qui me sert de serveur mail utilise un backend sqlite. Je trouvais cela drôle à l'époque, mais je compte migrer mes comptes sous OpenLDAP. Démesuré ? Oui mais c'est très intéressant.
  • Un NAS Buffalo qui dormait dans mon placard car son firmware était bousillé, mais que j'ai récemment réussi à réparer. Son utilité est de stocker les données multimédia, ainsi que quelques logiciels achetés. A terme il me servira à stocker les sauvegardes de mon serveur.
  • Ma connexion à internet Bbox Sensation fibre dont je suis très satisfait, je tenais à souligner ce point. En effet le web est rempli de mauvais retours d'expérience avec les FAI français, donc pour une fois essayons d'en dire du bien. La Bbox marche bien et les débits (en fibre) sont ceux indiqués sur la publicité. Donc rien à redire, sauf le manque l'IPv6 peut être.

Classé dans : Hardware - Mots clés : aucun